Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Jardin de Chine

Le bambou 竹

"Entre ciel et terre, ressemblant à un arbre mais n’en étant pas un, ressemblant à une herbe mais n’en étant pas une, il y a le bambou… Sa beauté, son élégance ont quelque chose de divin et de surnaturel qui inspire plus que l’admiration…"

Les Anciens se sont beaucoup occupés du bambou et son éloge n’est plus à faire ; la nature interne de ses nœuds lui donne une force extrême de résistance ; vienne le froid ou la neige, il ne se flétrit pas comme les autres arbres ; les quatre saisons viennent chacune à leur tour, sa vigueur reste la même… Avec l’âge sa beauté augmente ; le lettré comme l’homme du peuple le regardent avec une égale jouissance. Le bambou se plait et vient bien à une exposition face au sud-est…

photos : Bamboureraie d'Anduze

Si l’on veut le planter dans de bonnes conditions, il faut choisir des pieds poussés au midi ; le jour le meilleur est le 13° jour de la 5° lune, celui de la fête de (zhúzuìrì)醉日 (jour de l’ivresse des bambous), les arbres reprendront bien et facilement… il est de toute nécessité de enterrer complètement la racine (rhizome)…

Si les bambous fleurissent… c’est fâcheux, car de longtemps on n’aura pas un beau bosquet, les tiges qui fleurissent se fanant aussitôt… voici un procédé pour l’empêcher : lorsque va venir le moment où les fleurs poussent, on choisit une ou deux belles tiges, on les coupe en laissant une longueur de trois pieds au-dessus du sol, on perce le nœud et on le remplit de fumier liquide… les fleurs seront arrêtées immanquablement pour tout le plant, et l’on ne perdra pas la plante… »

(tiré de  Miroir des Fleurs – Guide pratique du jardinier amateur en Chine au XVII° siècle par CHEN HAOZI – traduit du chinois par J. Halphen – Edition Actes Sud)

 

4-plantesb.jpg

A travers les siècles, le bambou a inspiré l'imagination de nombreux artistes, admirant sa pureté et son élégance. Avec la prune  (méi), l'orchidée  (lán) et le chrysanthème  (), le bambou est l'une des quatre plantes favorites chinoises. Les qualités de ces quatre plantes sont fortement admirées par les chinois au point qu'ils souhaitent en avoir leurs vertus. C'est un exemple de l'harmonie entre la nature et l'être humain.

La culture du bambou  (zhú)  existe en Chine depuis plus de 7000 ans. Durant la dynastie des Shang (16° et  11° siècle avant J. C.), les bambous ont été utilisés pour fabriquer des articles ménagers et des armes comme par exemple les flèches. Avant l'invention du papier, les morceaux de bambou étaient les supports les plus importants pour l'écriture.

Les pousses de bambou, riches en vitamines, font partie également des ingrédients les plus utilisés dans la cuisine chinoise. Aujourd'hui encore, de nombreux instruments musicaux chinois sont fabriqués en bambou, comme la flûte chinoise  (dí).

 

secret-des-poignards-ii-19-g.jpg 

Scène de poursuite dans la forêt de bambous du film

"LE SECRET DES POIGNARDS VOLANTS" de ZHANG YIMOU