Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Jardin de Chine

Lieux de rencontre et d'échange, les maisons de thé sont depuis des siècles au cœur de la vie sociale de nombreux Chinois. Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, les Cha Guan (茶馆), ou maison de thé, ne sont en Chine que rarement des lieux de dégustation qui proposeraient des thés d'exception et où le "Gong fu" serait de rigueur, et les salons de thé chinois ne sont pas sans rappeler nos cafés français !

Les Cha Guan 茶馆, "Maisons de thé" en Chine

On s'y retrouve, discute, on y prend rendez vous, on y lit le journal et commente l'actualité. Avant la généralisation de la télévision et des journaux ces salons de thé étaient d'ailleurs le lieu de prédilection ou s'échangeaient et circulaient informations, actualités et ragots. Certains passent ainsi leur journée dans les salons de thé, notamment les personnes âgées qui s'y retrouvent jour après jour devant un gaiwan ou une partie de mahjong.

Les Cha Guan 茶馆, "Maisons de thé" en Chine

Car les Chinois aiment parier et sont très joueurs. Il est pratiquement impossible de sortir dans la rue en fin d'après midi sans entendre le bruit de dominos de mahjong qui s'entrechoquent ou de voir quelques chinois occupés à jouer aux cartes ici ou là, et le salon de thé est bien entendu le lieu par excellence du jeu.
Généralement ces lieux proposent aussi à manger. Il n'y a souvent pas de carte des plats et ces derniers sont simples et populaires, raviolis, nouilles ou riz accompagnés de quelques légumes.

Populaire jusque dans les années 50 la présence de ces salons de thé en Chine a tendance à se raréfier ensuite et ces derniers occupent aujourd'hui une place bien moins présente dans la vie des Chinois qu'ils n'en occupaient au début du siècle. Certains remarquent cependant un renouveau de ces maisons de thé traditionnelles dans les grandes villes tel que Beijing ou Shanghai.  

A Shanghai, près de l’entrée du Yuyuan garden, la maison de thé Huxinting

A Shanghai, près de l’entrée du Yuyuan garden, la maison de thé Huxinting

Il y a cependant une région où les maisons de thé n'ont jamais disparu et depuis toujours occupent une place particulière dans la vie des gens: le Sichuan.

Bien que l'on continue à trouver aujourd'hui des salons de thé dans toutes les régions chinoises, c'est au Sichuan qu'ils semblent être restés les plus présents, non seulement dans le paysage mais aussi et surtout dans la vie des Sichuannais. Selon les archives de Chengdu, la capitale du Sichuan, la ville qui comprenait 517 rues en 1909 ne comptait pas moins de 454 maisons de thé, soit près d'un salon de thé par rue. On retrouve une concentration assez proche en 1939 ou l'on décompte 599 maisons de thé pour 667 rues. Beaucoup attribuent la forte présence des maisons de thé au Sichuan à deux grands traits de cette région: sa prospérité et son isolement du reste de la Chine par les hautes montagnes qui la bordent.

Les Cha Guan 茶馆, "Maisons de thé" en Chine

Souvent situés en intérieur, au détour d'une ruelle, à coté d'un temple ou sous un pont couvert comme le magnifique pont couvert de Ya An, on trouve aussi de nombreux salons de thé à ciel ouvert, comme ceux qui bordent les quais de Chengdu où que l'on trouve sous les arbres de presque tous les parcs publics de la ville. Ces derniers qui peuvent faire penser aux terrasses des cafés français sont particulièrement agréables et permettent d'apprécier le plaisir de boire un thé ou de partager une partie d'échecs chinois à l'ombre d'un arbre. Un autre type de salon de thé enfin se trouve au cœur de lieux de performances, où sont jouées des représentations théâtrales ou musicales. Souvent anciens et magnifiques, ces lieux comportent en général une partie centrale permettant de se consacrer pleinement au spectacle, entourée de différents espaces publics ou salons privés où l'on peut apprécier le moment en buvant du thé, ou en mangeant.
Quelque soit le salon de thé, les thés les plus courants sont les thés verts, le thé au jasmin, spécialité omniprésente du Sichuan, et parfois du thé au chrysanthème, autre mélange fleuri courant en Chine. Sur la table outre le thé, se trouvent juste quelques
 gaiwan 盖碗 en grosse porcelaine et de l'eau, ni tasse, ni plateau, ici on boit le thé gai wan cha à la mode Sichuannaise. (Source)

Les Cha Guan 茶馆, "Maisons de thé" en Chine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :